La vocation du CNAM Auvergne Rhône-Alpes est de décliner les missions principales du CNAM en région et au plus près des territoires : la formation professionnelle supérieure tout au long de la vie ainsi que la recherche technologique et l’innovation mais aussi la diffusion de la culture scientifique et technique.

Au CNAM, les adultes salariés ou non viennent acquérir des connaissances et des compétences sanctionnées par un titre ou un diplôme pour sécuriser et dynamiser leur parcours professionnel.

Avec le CNAM, les entreprises trouvent un partenaire professionnel pour développer les compétences de leurs collaborateurs et pour concevoir et mettre en œuvre leurs formations spécifiques.

Pour ses formations, le CNAM mobilise tous les moyens pédagogiques éprouvés et issus de ses laboratoires d’innovation pédagogiques. Il met en œuvre des modalités d'apprentissage variées adaptées et adaptables aux entreprises et objectifs individuels, par exemple : alternance, formation continue, présentielle, hybride, distancielle, pendant et hors temps de travail.

les chiffres cles 2020
Le Cnam Auvergne-Rhône-Alpes

- Créé en 1953 sous la forme d’association

- Plus de 3000 auditeurs accueillis par an et plus de 200 000 adultes formés depuis sa création

- 3 centres : Lyon, Grenoble, Saint-Etienne et 3 lancements prochains dans le cadre de la phase 1 du projet « Cœur de territoire » : Aurillac, Montélimar, Roanne.

- Les équipes : plus de 350 salariés (dont les enseignants formateurs)

- Les missions : accompagner les personnes et les entreprises de la région dans leurs projets de formation, de recrutement, proposer des solutions innovantes correspondant aux évolutions du marché de l’emploi et aux besoins des entreprises.

- Les formations dispensées en Auvergne Rhône-Alpes : 60 spécialités de formation principales réparties essentiellement dans les domaines de l’immobilier, la psychologie du travail, l’informatique, les RH, la logistique, le commerce, le HSE et le froid industriel.

- Objectifs pour les auditeurs : développer une compétence professionnelle reconnue et le plus souvent obtenir un diplôme jusqu’à Bac+5, un titre d’ingénieur ou un titre professionnel selon des modalités très diverses (alternance, formation continue, blocs de compétences, réalisés en présentiel (durant le temps de travail ou hors temps de travail), hybridées avec de la formation distancielle ou intégralement en ligne.).

- Objectifs pour les entreprises : former les collaborateurs, recruter un alternant ou un stagiaire (contrat d’apprentissage, de professionnalisation ou convention de stage), accompagner la montée en compétence de leurs salariés dans le cadre de l’évolution de leur activité.